samedi 14 octobre 2017

Nous danserons encore sous la pluie


Merci à Valérie Bel.

J’ai été attirée tout de suite par la couverture de ce roman. Avant tout, cette image en noir et blanc et ces parapluies rouges m’ont donné envie de découvrir son contenu. Je me suis figuré une histoire d’amour triste, un drame avec une once d’espoir, et cette impression était accentuée par le titre. Le résumé a finalement achevé de me convaincre. Et je ne le regrette pas, car cette lecture fut magnifique.

Je pensais que ma lecture serait assez longue, car dans un texte contemporain empreint d’émotions comme celui-ci, l’auteur prend généralement son temps pour poser chaque sentiment. Ce fut le cas, l’auteur a bien tout décrit comme je l’attendais. Mais j’ai lu ce texte à vitesse grand V. J’étais tellement dans l’histoire que je n’arrivais pas à lâcher mon livre… et en un rien de temps, c’était déjà fini. J’aurais aimé qu’il fasse au moins 1000 pages de plus tellement j’étais bien avec ces personnages, cette plume, cette intrigue.

L’histoire est très forte, et l’on s’imagine très bien chaque scène. Le désarroi de Marie, le comportement inimaginable de Damien, mais aussi le ballet des personnages secondaires qui tentent tous de récupérer leur « petit bout de gras » de cette situation. Quel courage a-t-il fallu à notre héroïne pour réussir à surmonter toutes ces épreuves ! Et avec classe et pudeur, en plus, car elle est toujours restée droite dans ses bottes, s’est toujours contenue pour respecter l’espace de Damien. J’étais admirative.

C’est un peu ce que j’ai ressenti dans ce roman : des émotions, beaucoup ; de l’injustice, un peu ; et une certaine humilité face à la vie et ce qu’elle apporte de bons, mais aussi de mauvais. Des événements difficiles sont relatés avec simplicité, pour montrer que l’on peut surmonter absolument tout. Avec du temps, avec de l’envie, avec des décisions ou des concessions aussi. Si vous avez la possibilité de lire ce livre, n’hésitez pas. Vous ne le regretterez pas.


2 commentaires:

Articles tendances