jeudi 4 janvier 2018

Au nom de l'Harmonie


Merci à Nathalie Chapouille.

Voilà un titre qui fait du bien ! En ce moment, niveau lecture, j’ai des hauts et des bas. Des lectures que j’aime bien, voire beaucoup, mais pas vraiment de coups de cœur. Je commençais donc à désespérer un peu de trouver un livre tip top ces jours-ci. Puis j’ai lu Zéphyr. Et là, j’ai regretté de ne pas l’avoir lu bien plus tôt, car je me suis régalée.

L’auteur écrit superbement bien. J’ai été emballée par l’histoire très rapidement, quand Melinda a commencé à devenir invisible. Je me suis dit que c’était juste « pas commun ». Que la fille, là, elle devienne invisible et qu’elle doive se balader nue pour ne pas que les gens voient des vêtements se promener dans les airs sans être soutenus par un corps ! Et que son meilleur ami, Nate, il trouve ça tellement drôle qu’il en plaisante avec elle. Et le mystère est instauré rapidement. Car lui, il sait ce qu'il se passe, c'est clair !

Et des choses surviennent. Certaines sont inattendues, et d’autres un peu moins. L’arrivée d’Alex pour créer un triangle amoureux est somme toute assez banale, mais j’ai beaucoup aimé ce personnage calliente, qui met énormément de peps et de piquant à l’histoire. J’en viens même à préférer Alex à Nate, car il est tellement plus direct, et tellement moins geignard. Nathalie, si tu m’entends, choisis le bon gars, hein !

Enfin… ça, c’est si cette fin absolument abominable peut-être supprimée et remplacée, car j’ai très peur pour la suite. On n’a pas idée d’être aussi sadique et de faire autant de mal aux lecteurs, surtout quand lesdits lecteurs sont complètement emportés dans l’histoire et l’univers tellement original de l’auteur. En effet, vous n’aurez pas le droit ici à une énième histoire de vampires ou de sorciers. L’intrigue va plus loin et nous offre quelque chose de nouveau : des gardiens, le maintien de l’Harmonie, une espèce « supérieure ».

Bref, autant vous dire que vous ne pouvez pas vous ennuyer dans cette histoire. Ce livre se dévore, et vous en voudrez toujours plus, jusqu’à la dernière ligne. D’ailleurs, à la dernière ligne, je n’étais toujours pas rassasiée. Est-il possible d’avoir la suite ?


Merci à Nathalie Chapouille.

Cette suite est ô combien... énorme ! J'ai fini ce titre samedi soir, sur les coups de minuit. Je ne pouvais pas m'arrêter de le lire tant j'avais un mauvais pressentiment sur la fin de ce tome. Je l'ai senti venir, j'ai détesté l'auteur d'avance, et je l'ai même prévenue ! Je ne me suis pas trompée, cette fin est horrible, insupportable, insurmontable, je veux la suite, et je n'ai rien d'autre à dire !

Bon, OK, je vais vous en dire plus : le premier tome était une excellente découverte dans la mesure où je le trouvais particulièrement original. Méli, notre héroïne, peut devenir invisible et a ce que l'on appelle le pouvoir supérieur. Et ce pouvoir lui permet de faire des choses absolument incroyables. Je ne m'attendais pas du tout à ce que l'auteur l'utilise de cette façon et nous offre une telle suite. Une bonne partie de ce que nous avons vu jusqu'à présent est remis en cause, et les cartes semblent redistribuées. De quoi vous perdre un peu, mais c'est tellement bon !

Le style est plus mature dans ce tome. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé celui du tome 1, au contraire. Je trouve juste que l'auteur s'affirme dans cette saga, au même titre que ses personnages, qui deviennent plus consistants, qui apprennent à être eux-mêmes, et qui se découvrent aussi un peu. Une nouvelle fois, la fluidité et la magie de la plume de l'auteur ont opéré. J'ai été portée dans l'histoire et j'en ai apprécié chaque moment, qui m'a vraiment permis de m'évader de mon quotidien.

Aujourd'hui, je ne sais absolument pas ce que le prochain tome va me réserver. La dernière fois, je m'étais fait des idées, cette fois il n'en est pas question, car je sais que l'auteur va foncer dans une autre direction, alors autant patienter. Enfin... est-il vraiment possible de patienter face à ça ?


Merci à Nathalie Chapouille.

Cette saga est juste géniale et vraiment intéressante, et j’attendais donc beaucoup de cette suite (et fin). Le tome 1 était très original et m’a tout de suite accrochée ; le tome 2 m’a complètement scotchée par la maturité à la fois du style et du récit. Hélas, mon intérêt s’est un peu émoussé à la lecture du tome 3… Ce n’est pas que je n’ai pas aimé, mais peut-être qu’après deux tomes incroyables j’en attendais un peu trop.

L’histoire a suivi son cours par rapport au tome précédent. J’avais été prise en haleine, et je me demandais jusqu’où allait aller l’auteur. Après avoir lu ce tome 3, je trouve qu’elle n’est pas allée très loin : l’intrigue en elle-même est assez légère, et j’ai eu l’impression que ce tome était juste un gros épilogue. La « bagarre finale » et toutes les péripéties ont lieu sur la première grosse moitié du roman, ce qui m’a laissé un petit goût de trop peu, car la suite semblait sans arrêt promettre des retournements de situation qui ne sont jamais arrivés.

Sur la seconde partie du roman, je me suis un peu ennuyée. Les scènes entre deux des personnages – je ne peux pas dire lesquels pour ne pas spoiler, mais vous comprendrez très vite en le lisant – ont été tellement répétitives que j’avais juste envie que l’histoire soit complètement chamboulée pour passer à autre chose. J’ai eu l’impression qu’il n’y avait que ça, à un moment. Et ajouté à cela, j’ai trouvé que les personnalités des personnages avaient régressé… Et d’ailleurs, tout allait tellement vite au niveau des événements post-bagarre que je n’arrivais pas à croire que c’était vrai : pour moi, il avait retourné sa veste, il devait se passer quelque chose parce que c’était trop beau et que l’auteur ne pouvait pas juste nous offrir ça. Et, non, même pas.

Je me rends compte que ma chronique semble très négative. Nathalie, j’en suis désolée. J’aime ta saga, j’aime ton histoire, j’aime ton style, mais là je n’ai pas compris pourquoi ce tome a été structuré ainsi. J’aurais aimé plus de difficultés et moins de gnan-gnan, car je sais que tu peux nous faire des rebondissements de folie. D’ailleurs, il y a aussi du positif dans l’histoire : l’intrigue avec la Melinda cinglée qui était juste délirante, la relation entre Melinda, Alex et Théo qui m’a beaucoup fait rire, l’intrigue secondaire avec Patricia, et ce petit côté « noir » de Nate qui aurait pu être un peu plus exploité et que j'attendais au tournant...

Et puis, oui, ce tome finit la saga, donc ça permet un peu de boucler la boucle et de se dire que l’histoire, dans son ensemble, était vraiment sympa et originale, et aussi que j’aimerais en lire plus souvent, des comme ça. Alors, du coup, qu’est-ce que tu vas nous faire ensuite ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances